Plantation du premier verger à graines labellisé « Végétal local »

en partenariat avec Prom’Haies en Nouvelle Aquitaine

 

Le futur verger à graines, vu d’en haut

Le Fonds Archimbaud soutient l’association Prom’Haies en Nouvelle-Aquitaine et accueille la première plantation d’un verger à graines labellisé « végétal local ». Né du constat que l’origine des graines influençait grandement les caractéristiques des futurs plants, l’objectif du verger à graines est justement d’assurer et stabiliser l’approvisionnement en graines pour des espèces rares, projet que mène Prom’Haies depuis plus de 15 ans.

La parole à Françoise Sire, directrice de Prom’Haies 

Quelle est l’origine de Prom’Haies ?

Françoise Sire – Prom’Haies existe depuis 1989. C’est une association issue du territoire qui a été créée par des habitants du sud des Deux-Sèvres et de la Vienne et du nord Charente, qui s’inquiétaient de l’évolution du paysage, notamment suite aux remembrements qui ont été réalisés dans le cadre de la mise à deux fois deux voies de la nationale 10. A partir de 1990, la AFME, devenue l’ADEME et le Conseil général des Deux-Sèvres ont  financé la plantation de 50km de haies sur ce territoire, ce qui a été le démarrage de l’association.

         La première étape : planter des haies de protection

Quel est le rôle aujourd’hui de Prom’Haies ?

Le slogan de Prom’Haies, c’est « Ensemble, agissons pour la haie, l’arbre hors-forêt et l’agroforesterie sous toutes ses formes en Nouvelle-Aquitaine ». Nous souhaitons être leur porte-parole au niveau régional. Nous sommes aux côtés de tous ceux qui estiment qu’il est indispensable de conserver et de planter des haies, agriculteurs, collectivités, entreprises, habitants pour la plantation de haie, de verger, du conseil d’entretien, un inventaire participatif des haies … Prom’Haies assure actuellement la présidence du réseau national des opérateurs de la haie, l’Afac-Agroforesteries.

Le Fonds Archimbaud va vous accompagner dans la plantation du premier verger à graines, peux-tu nous en dire plus ?

Depuis une vingtaine d’années nous sommes plusieurs opérateurs sur toute la France à nous êtres rendus compte que les plants que nous utilisions pour planter des haies ne se comportaient pas comme des plans implantés naturellement sur le territoire. On a pu observer ça avec le prunellier par exemple.

Avec le Conservatoire des espaces naturels de Poitou-Charente, on a aussi expérimenté d’autres pratiques d’obtention d’une haie, par exemple en déposant des rameaux qui portent des fruits puis en laissant le temps au temps. On s’est ensuite dit que le mieux serait de ramasser des graines pour produire nos plants.

Et pour ça il y a très peu de littérature technique sur le sujet ! Répondant à un appel à projet lancé par le Ministère de l’Écologie, le label «Végétal local » a pu voir le jour, ce qui a permis la rédaction de cahier techniques, disponibles en ligne, qui précisent les données pour repérer des sites de récolte de fruits et savoir comment préparer les graines.

     L’équipe de Prom’Haies accompagnée de Michel Delage, de la Scierie Archimbaud

Quels en sont les intérêts pour l’environnement?

Pour la restauration des milieux, la provenance locale est une nécessité écologique.
Elle permets de reconstituer des communautés végétales cohérentes avec des végétaux adaptés aux conditions locales.

Quelques mots sur ce partenariat avec le Fonds Archimbaud ?

Grâce au soutien du Fonds Archimbaud, le premier Verger à Graines réalisé par Prom’Haies peut voir le jour. C’est un projet dont on verra le résultat à moyen terme, dans quelques années on pourra récolter les premiers fruits de ce projet. Le Fonds Archimbaud met un terrain à notre
disposition, il nous aide également dans la plantation et le suivi du verger à graines. Fort de notre lien autour de l’arbre, c’est un projet durable de co-construction qui se met en place avec le Fonds Archimbaud.

 

Related Projects